Archives de catégorie : Non classé

Comment faire sa cave à vin ?

Photo by Hermes Rivera on Unsplash

Pour les amateurs de vin, avoir une cave à vin est un must. En effet, une cave à vin permet de stocker les bouteilles de vin dans les meilleures conditions possibles, ce qui est crucial pour une bonne conservation du vin.

Heureusement, il est possible de faire sa cave à vin soi-même, à condition de suivre quelques règles importantes.

Comment faire sa cave à vin ?

La cave à vin est un espace spécialement conçu pour le stockage et la maturation du vin. Elle doit être située dans une pièce à l’abri de la lumière, de la chaleur et des vibrations. La température idéale pour une cave à vin est de 12 °C à 14 °C avec une humidité de 60 à 70%. Il est important de ventiler la cave à vin pour éviter que les bouteilles ne se déshydratent.

Il est important de choisir les bonnes bouteilles pour le stockage du vin. Les bouteilles doivent être propres et en bon état. Les bouchons doivent également être en bon état pour éviter que le vin ne se dégrade. Il est recommandé de stocker les bouteilles de vin sur des étagères en bois ou en métal. Les étagères doivent être à la bonne hauteur pour que les bouteilles soient en contact avec le bouchon.

Comment faire sa cave à vin : les meilleurs conseils.

La cave à vin est l’endroit idéal pour stocker vos bouteilles de vin et les conserver à une température idéale. Voici quelques conseils pour créer votre cave à vin parfaite.

Tout d’abord, vous devez déterminer l’emplacement de votre cave à vin. Elle doit être située dans une pièce fraîche et sombre, à l’abri de la lumière directe du soleil. Vous pouvez créer votre cave à vin dans une pièce non chauffée de votre maison, comme une cave ou un sous-sol.

Une fois que vous avez choisi l’emplacement de votre cave à vin, vous devez l’aménager en fonction de vos besoins. Vous devez déterminer combien de bouteilles de vin vous souhaitez stocker et acheter des étagères ou des casiers à vin en conséquence. Il est également important de choisir des étagères en bois ou en métal qui ne laisseront pas les bouteilles de vin entrer en contact direct avec le sol.

Enfin, vous devez veiller à maintenir une température constante dans votre cave à vin. La température idéale pour le vin est entre 12 °C et 14 °C.

Il est important de bien les organiser afin de pouvoir les retrouver facilement et de les conserver en bon état. Vous pouvez utiliser des étagères ou des casiers à bouteilles pour les ranger.

Comment faire sa cave à vin : les meilleures astuces !

La cave à vin est l’endroit idéal pour préserver vos bouteilles de vin. En effet, elle doit être fraîche, sombre et humide. Voici quelques astuces pour réussir votre cave à vin. Tout d’abord, il faut choisir un endroit frais et sombre. Ensuite, il est important de contrôler l’humidité de la cave à vin. Pour cela, vous pouvez utiliser un hygromètre. Enfin, il est conseillé de mettre vos bouteilles de vin sur des supports afin qu’elles ne touchent pas le sol.

Suivez ces quelques astuces et vous réussirez à préserver vos bouteilles de vin dans votre cave à vin !

1. La température

Le vin a besoin d’une température constante et fraîche pour se conserver correctement. En règle générale, on recommande une température entre 12 et 14 degrés Celsius. Cela permet au vin de vieillir lentement et de développer tous ses arômes.

2. L’humidité

L’humidité joue également un rôle important dans le vieillissement du vin. En effet, si l’air est trop sec, le vin risque de s’oxyder plus rapidement. A l’inverse, si l’air est trop humide, le vin peut moisir. Il est donc important de trouver un juste milieu, environ 60%.

3. La lumière

Le vin n’aime pas la lumière, elle peut en effet altérer ses arômes. Il est donc préférable de le conserver dans une cave à vin, ou tout autre endroit sombre et frais.

4. Le calme

Le vin n’aime pas non plus les vibrations, elles peuvent en effet altérer le processus de vieillissement. Il est donc préférable de le conserver dans une cave à vin, ou tout autre endroit calme.

5. La position

Le vin doit être conservé sur le côté afin que le bouchon soit en contact avec le vin. En effet, si le bouchon n’est pas en contact avec le vin, il risque de s’oxyder plus rapidement.

5 étapes pour créer sa cave à vin

Il y a plusieurs étapes à suivre pour créer sa propre cave à vin.

La première étape consiste à déterminer l’emplacement de la cave. Il est important de choisir un endroit frais et sombre, à l’abri des vibrations et des changements de température.

La deuxième étape consiste à acheter les étagères ou les meubles nécessaires pour stocker les bouteilles. Il est important de choisir des étagères en bois massif ou en métal, afin que les bouteilles ne soient pas exposées à la lumière.

La troisième étape consiste à acheter les bouteilles de vin. Il est important de choisir des bouteilles de bonne qualité, de préférence en verre épais.

La quatrième étape consiste à stocker les bouteilles de vin dans la cave. Il est important de les stocker sur leur côté, afin que le vin ne soit pas exposé à la lumière.

La cinquième étape consiste à entretenir la cave. Il est important de nettoyer les étagères et les bouteilles de vin à l’aide d’un chiffon doux.

À vous de jouer !

Pour faire une cave à vin, il faut d’abord choisir un endroit frais et sombre. Ensuite, on doit préparer les murs et le sol en les isolant et en les revêtant d’une surface lisse. Enfin, on doit choisir les bons équipements et les bonnes bouteilles de vin.

Réussir l’examen gustatif à coup sûr – les 3 étapes de la dégustation

Nous entrons maintenant dans la dernière étape de la dégustation : l’examen gustatif. Cette étape vous l’aurez compris est la plus importante, mais aussi certainement celle où l’on prend le plus de plaisir.

Le goût est une addition de plusieurs sensations, entre les saveurs ( au niveau de la langue), les arômes (voie nasale indirect) tactiles ( onctuosité du vin, rugosité etc.) thermiques (température du vin) sensations chimiques, salivation etc.

Cette étape va mettre en évidence:
– Les saveurs : salé, sucré, acide, amer
– Les sensations tactiles : texture du vin (onctueux, rondeur etc.)
– Les sensations thermiques : température du vin
– La salivation : information sur le caractère du vin
– L’équilibre ou déséquilibre : acidité/moelleux pour les blancs ; acidité/moelleux/tannins pour les rouges
– La persistance aromatique intense : la longueur en bouche du vin.
Façon de procéder:
Dans un premier temps, mettre en bouche une petite quantité de vin et laisser rentrer un filet d’air, pour procéder à la rétro­olfaction (comme vu dans le précédent article, la voie rétro-nasale permet de sentir les arômes en expirant l’air par le nez lorsque l’on a le vin en bouche). A ce moment la vous pouvez avaler ou recracher.

Les étapes de l’analyse du vin en bouche :

A chaque stade, on pourra qualifier le vin de fluet, mince, étroit, svelte, léger, étoffée, corpulent, robuste, charpenté, massif ou énorme. En d’autres termes on qualifiera la puissance et la structure du vin.
– L’attaque : qui correspond aux premières sensations (lors des deux ou trois premières secondes en bouche),
– Le développement ( ou milieu de bouche) : les sensations acides qui apparaissent ainsi que les sensations astringentes liées au tannins provoquant un assèchement aux niveaux des gencives accompagné de cette sensation rugueuse.
– La finale : On parle de persistance aromatique intense, c’est-à-dire combien de temps les arômes sont­ils présents une fois le vin avalé ou recraché. On parle ici de la durée de présence des arômes, à ne pas confondre avec les autres sensations du type acidité ou astringence. On compte la longueur en bouche en « Caudalie » ( 1 caudalie = 1 seconde ).
Un vin modeste se situe autour de 2 caudalie, un grand vin autour de 8.

Une fois tous les éléments déterminés, nous pourrons nous intéresser à l’équilibre ou déséquilibre, c’est à dire l’harmonie qu’offrent tous les éléments entres eux. Pour les blancs, on notera l’équilibre entre son acidité et son moelleux, pour les rouges l’équilibre entre acidité/moelleux/tannins.

Vous savez maintenant quelles sont les étapes pour déguster un vin, nous approfondirons bientôt les éléments qui les composent, comme les arômes par exemple.